Modèles en Assurance : Impact de l’environnement réglementaire et comptable dans leur construction et leur gestion

Mesures de risque et de performance dans la gestion des organismes assureurs
La question de la mesure des risques et de la performance est centrale dans la gestion effective d’une compagnie d’assurance. Il s’agit de définir les mesures qui permettent de représenter l’écosystème de l’assurance au moyen d’indicateurs quantitatifs pertinents pour la prise de décision des dirigeants.

Gouvernance des modèles et comportements des décideurs vis-à-vis des modèles
Les modèles internes des compagnies d’assurance, de plus en plus sophistiqués, sont en théorie au cœur du système de décision. Cependant, cela n’est vrai que pour deux attitudes par rapport au risque, décrites par David Ingram et ses  co-auteurs : les « managers », qui représentent les décideurs qui suivraient la stratégie traditionnellement acceptée de gestion des risques d’entreprise (GRE ou ERM), ont besoin d’un modèle interne sophistiqué pour piloter les risques au niveau global de la compagnie ;

Modélisation des comportements des assurés
Le comportement des assurés est un des facteurs de risque et de profit pour une compagnie d’assurance les plus difficiles à étudier, à cause de l’absence de données de référence en assurance en situation de hausse brutale des taux (qui pourrait engendrer une vague de rachats) et du fait qu’il s’agit d’un risque comportant une part d’humain. Les assureurs partent souvent pour évaluer les risques de rachat et de résiliation d’une approche statistique basée sur les observations passées, extrapolée pour les situations exceptionnelles par une approche simple.

Proxys robustes à utiliser pour des calculs de sensibilité, pour la constitution des model points, … qui permettent d’obtenir rapidement des évaluations avec des temps de calculs raisonnables.
Au-delà des calculs annuels pour l’établissement du bilan économique et la détermination des exigences de capital (MCR et SCR), la mise en place de la nouvelle réglementation prudentielle conduit à réaliser des évaluations complémentaires sur une base trimestrielle ainsi qu’avec une dimension prospective dans le cadre de l’ORSA.