Added description

Livre – Insurance data analytics: some case studies of advanced algorithms and applications

Pour clôturer sa deuxième période (2015-2020), la Chaire DAMI propose un ouvrage collectif sur la thématique « data analytics in insurance ».

L’ouvrage est à paraitre en septembre 2020 aux éditions Economica.
Lire le chapitre d’introduction

Part I : SOME DATA SCIENCE APPLICATIONS BY INSURANCE COMPANIES    

1- Modeling and forecasting mortality with machine learning approaches
2- Individual claim reserving models: parametric vs nonparametric learning methods
3- Tree-based methods for cyber claims analysis
4- A self-learning and interpretable investment strategy based on extra-financial data
5- Autoregressive implicit quantile networks for time series generation 
6- NLP methodological triggers to address insurance domain issues 
7- Measuring the impact of a binary variable on a quantitative response in a non-paramétric framework 
8- Quickest detection in practice in presence of seasonality: an illustration with call center data

Part II : IMPORTANCE OF THE UNDERSTANDING OF LIMITS TO ALGORITHMS AND OF THE NEED OF REGULATION

9- On limits for machine learning algorithms in insurance? 
10- Interpretability of machine learning models in insurance   
11- Some thoughts on the governance of decision-making algorithms       
12- On attitudes of top management and supervisors towards data analytics in insurance
12-1- Attitudes of supervisors with respect to AI and potential new insurance products
12-2- Attitudes towards analytics in the banking and insurance sector   
13- Health data: realities, issues, questions 
14- Rapid re-identification risk assessment method for data including health data

Contributeurs :
/ Maximilien Baudry DAMI Chair / Michel Bera CNAM / Alexandre Boumezoued Milliman / Roman Castagné NAVER LABS Europe / Arthur Charpentier UQAM / Denis Clot ISFA / Aurélien Couloumy CCR / Michel Denuit UC Louvain / Nicole El Karoui LPSM / Sébastien Farkas LPSM / Christophe Geissler Advestis / Céline Guérin-Faucheur MGEN / Quentin Guibert Ceremade Prim’Act / Yolan Honoré-Rougé SGA / David Ingram Willis Re / Marc Juillard SGA / Patrick Laub ISFA / Stéphane Loisel ISFA / Maxence de Lussac Prim’Act / Olivier Lopez LPSM / Vincent Margot Advestis / Erwan Médy Groupe VYV / Anani Olympio CNP assurances / Pierrick Piette ISFA / Frédéric Planchet ISFA Prim’Act / Christian Robert ENSAE / Yahia Salhi ISFA / Frank Schiller Munich Reinsurance Company / Maud Thomas LPSM / Auriol Wabo Prim’Act / Jennifer Wang National Chengchi University /

Filed under: Non classé

Online International Conference in Actuarial science, data science and finance

La conférence OICA – Online International Conference in Actuarial science, data science and finance aura lieu en ligne les 28 et 29 avril 2020.
L’inscription est gratuite mais obligatoire : https://oica.univ-lyon1.fr/register/
Soumettre votre abstract (deadline 13/04/2020): https://oica.univ-lyon1.fr/submit-an-abstract/

About OICA Conference 

(Online International Conference in Actuarial science, data science and finance)

Covid19 is going to change the financial markets and the insurance-reinsurance network.
As actuarial science, data science and finance researchers, we cannot easily help for the current phase as we are not medical doctors or epidemiologists.

But we can help to mitigate/manage the financial/risk management consequences by carrying out relevant research in 2020-2021.
For this we need to learn NOW from experts and decision makers what the research challenges are.

Therefore we are organising an online conference on April 28-29, 2020 with two goals :

• Enabling researchers and young researchers to present actuarial / data science / financial research that was done before covid19 (therefore NOT related to covid19)

• Having 1 or 2 roundtables that describe covid19 implications on the economy, and which help us to know which research topics we could investigate in the future if we want to help (WACA roundtables : What Actuaries Could Accomplish researchwise in 2020-21).

We also planned (classical) plenary talks on topics that could be useful for post-covid research, as well as a quite different talk by José Blanchet about a social platform startup that he created in response to covid19 in US and Mexico and the associated data science future challenges.

Scientific committee 

Hansjoerg Albrecher (Lausanne), Katrien Antonio (Leuven), Benjamin Avanzi (Melbourne), Pauline Barrieu (LSE, London), Mercè Claramunt (Barcelona), Nicole El Karoui (Paris), Romuald Elie (Deepmind), Stéphane Loisel (ISFA, chair), Mogens Steffensen (Copenhagen), Ruodu Wang (Waterloo), Hailiang Yang (Hong-Kong U.)

Invaited plenary speakers

• Beatrice ACCIAIO (LSE, London, United Kingdom)

• José BLANCHET (Stanford University, CA, USA)

• Caroline HILLAIRET (ENSAE, Paris, France)

• Nora PANKRATZ (UCLA, CA, USA)

• Jae Kyung WOO (UNSW, Sydney, Australia)

To be clear, this event is NOT about presenting super-fast, opportunistic research on epidemiology produced by actuaries. It is about presenting classical actuarial/data science/finance research works that have been done before, and reflecting about how we can contribute researchwise for the future.

As almost everyone is at home at that time, we think that the timing is possible. We’ll have sessions in the morning, lunch time and up to evening to accomodate participants in different locations. The roundtables will be held between 11am and 4pm French time to maximize audience (including Asia-Pacific and America).We hope that you’ll join us to this OICA-WACA conference and roundtable (please use French accent to sound like Shakira’s song)  !

Filed under: Non classé

Maximilien Baudry soutient sa thèse avec succès

Application de machine learning en actuariat… le sujet sur les problèmes d’apprentissage statistique en présence de données incomplètes, traité par Maximilien Baudry a convaincu le jury de thèse composé de : Olivier lopez, directeur Isup, Thierry Artieres, Ecole Centrale Marseille, Gérard Biau, Laboratoire lpsm Université Paris Diderot , Julie Josse, École Polytechnique , Sébastien Conort, chef data scientiste au data lab, BNP Paribas Cardif .

Un travail jugé novateur, une présentation pédagogique et une parfaite maîtrise de son sujet.

Maximilien était encadré par Christian Robert directeur scientifique de la Chaire DAMI

Bravo Maximilien !

Lire la thèse de Maximilien

Filed under: Non classé

Petit déjeuner – Approximations dans le cadre du calcul de la probabilité de suffisance associée à la marge de risque dans un environnement S II et IFRS 17

par Yuriy KRVAVYCH

La nouvelle directive Solvabilité II et le futur régime IFRS 17 apportent des modifications importantes au reporting actuel des entités d’assurance, notamment en ce qui concerne l’évaluation des passifs d’assurance. Les assureurs sont tenus d’évaluer leurs passifs d’assurance sur une base corrigée du risque afin de tenir compte de l’incertitude inhérente aux flux de trésorerie découlant de la responsabilité des contrats d’assurance. Alors que la plupart des assureurs basés en Europe sont censés adopter l’approche du coût du capital pour calculer la marge de risque de réserve, l’IFRS 17 impose en outre une indication du niveau de confiance de l’ajustement pour risque.

En l’absence de directives spécifiques sur le calcul du niveau de confiance, le présent document a pour objet d’explorer et d’examiner des moyens pratiques d’estimer le niveau de confiance de l’ajustement pour risque mesuré par la probabilité de suffisance. Le document propose des formules pratiques d’approximation qui permettent d’estimer rapidement la marge de risque implicite de solvabilité pour un passif d’assurance non-vie donné, dont le profil de risque est spécifié par le type et les caractéristiques du passif.

Mardi 17 mars 2020 à 9h (accueil café à partir de 8h30)

Lieu :

BNP Paribas – Site Bergère
14 rue Bergère
75009 PARIS

Inscrivez-vous ici

Filed under: Non classé

Retour sur le petit déjeuner thématique sur l’analyse de sinistres en assurance cybercriminalité

 

Mardi 19 novembre 2019, Maud Thomas, Maître de conférences au Laboratoire de Probabilités, Statistique et Modélisation à la Sorbonne Université, est intervenue dans le cadre des petits déjeuners thématiques de la Chaire Dami.

Ses travaux de recherche portant sur l’ « Analyse de sinistres en assurance cybercriminalité à l’aide d’arbres de régression basés sur les distributions Pareto généralisées » proposent une méthodologie permettant d’analyser l’hétérogénéité en termes de valeurs extrêmes des bases de données en assurance cybercriminalité.

Retrouvez les slides de la présentation exposeDAMI2019

Filed under: Non classé

Les chercheurs de la Chaire DAMI présentent leurs travaux à la Conférence IME à Munich

Du 10 au 12 juillet 2019, se tient à Munich la 23ème édition du International Congress on Insurance: Mathematics and Economics.

A cette occasion, Stéphane Loisel et Patrick Laub, chercheurs membres de la Chaire DAMI, présenteront leurs travaux respectifs :

Quickest change detection problem and longevity applications

Nicole El Karoui, Sorbonne Universites, Stephane Loisel, Universite Lyon 1, Yahia Salhi, Universite Lyon 1
In this talk, we present quickest change detection problem: how to detect as quickly as possible that actuarial assumptions are not satised anymore due to a structural change in the mortality patterns, or due to the materialization of level risk or basis risk? We show that the so-called cusum strategy is optimal in a generalized Lorden sense, and present implementation challenges for longevity and mortality monitoring applications. This talk is based on a joint work with Nicole El Karoui and Yahia Salhi.

Phase-Type Models in Life Insurance: Fitting and Valuation of Equity-Linked Benefits

Søren Asmussen, Aarhus University, Patrick J. Laub, Université Lyon 1, Hailiang Yang, Hong Kong University
Phase-type (PH) distributions are dened as distributions of lifetimes of finite continuous-time Markov processes. Their traditional applications are in queueing, insurance risk, and reliability, but more recently, also in finance and, though to a lesser extent, to life and health insurance. The advantage is that PH distributions form a dense class and that problems having explicit solutions for exponential distributions typically become computationally tractable under PH assumptions. The fitting of PH distributions to human lifetimes is considered, and some new software is developed. The pricing of life insurance products such as guaranteed minimum death benefit and high-water benefit is treated for the case where the lifetime distribution is approximated by a PH distribution and the underlying asset price process is described by a jump diusion with PH jumps. The expressions are typically explicit in terms of matrix-exponentials involving two matrices closely related to the Wiener-Hopf factorization, for which recently, a Lévy process version has been developed for a PH horizon. The computational power of the method of the approach is illustrated via a number of numerical examples.

Filed under: Non classé

La Chaire DAMI, partenaire de la conférence RESIM 2020

Depuis 1997, la conférence RESIM réunit des chercheurs et des praticiens autour du thème de la simulation d’événements rares.

Cette édition (la 13ème) aura lieu à Paris. La date, initialement prévue du 26 au 29 mai 2020 est en cours de report.

Parmi les thématiques abordées :

  • Gestion des risques et stress-test en finance/assurance,
  • Physique statistique,
  • Quantification de la fiabilité et des incertitudes,
  • Grand écart,
  • Méthodes de Monte Carlo et des particules séquentielles,
  • Théorie des valeurs extrêmes.

Informations et inscription ici

Filed under: Conférences de la chaire

Retour sur le petit déjeuner thématique sur la BINARSITE

Mardi 11 juin, 50 personnes ont répondu présents à la présentation de Stéphane GAIFFAS, LPSM Université Paris Diderot, sur le thème de la Binarsité.

La binarsité est une technique de machine learning qui contribue à l’automatisation du découpage des variables numériques pour la construction de modèles linéaires généralisés, et qui permet aux GLMs de s’approcher des modèles type « tree gradient boosting » en terme de performance pour le traitement de ces variables.

Lien vers la présentation de Stéphane Gaiffas

Filed under: Séminaires trimestrielsTagged with: ,

Retour sur la Matinée Dépendance

La conférence, co-organisée par l’Institut des Actuaires et la Chaire DAMI a réuni près de 150 participants autour de 4 exposés sur la perte d’autonomie.

Du fait du vieillissement de la population, le risque de perte d’autonomie occupe une place croissante dans les réflexions sur la protection sociale, tant publiques que privées. Alors que des bases techniques sont disponibles pour les risques de décès et d’arrêt de travail, aucune information publique n’était jusqu’alors disponible pour réaliser des études quantitatives telles que des évaluations de coût.

Retour sur les 4 exposés :
J.M. Robine (Inserm) – Réflexion pour de nouveaux indicateurs de vie en bonne santé
J. Wagner (Université de Lausanne) – Soins de longue durée et tables de dépendance: nouvelles données empiriques pour la Suisse
M. Schwarzinger (THEN) – Étude QalyDays : Données Source et Retraitements pour l’étude du risque de perte d’autonomie
Q. Guibert (Prim’Act, Dauphine) / F. Planchet (Prim’Act, LSAF)- Mesure du risque de perte d’autonomie :les lois biométriques Qalydays

Filed under: Conférences de la chaireTagged with: ,

Matinée Dépendance

La Chaire DAMI, Partenaire de l’Institut des Actuaires, pour l’organisation de la Conférence « Matinée Dépendance », le 27 mai 2019 de 8h30 à 12h30.

La Conférence aura lieu à l’Auditorium Gilles Glicenstein
BNP Paribas – Bergère – 14, rue Bergère – 75009 PARIS.

La conférence « Lois biométriques pour le risque de perte d’autonomie », organisée avec le soutien de la chaire DAMI, sera l’occasion de présenter les travaux qui ont été menés dans le cadre de l’étude QalyDays et de les mettre en perspective avec des réflexions sur la mesure de la durée de vie en bonne santé et le sujet de la dépendance en Suisse.

Du fait du vieillissement de la population, le risque de perte d’autonomie occupe une place croissante dans les réflexions sur la protection sociale, tant publiques que privées. Alors que des bases techniques sont disponibles pour les risques de décès et d’arrêt de travail, aucune information publique n’était jusqu’alors disponible pour réaliser des études quantitatives telles que des évaluations de coût.

Grâce à l’étude QalyDays, dont l’objectif est d’améliorer la connaissance du risque « Perte d’Autonomie » en France à partir de l’exploitation des bases nationales d’hospitalisation (PMSI), des lois biométriques permettant d’effectuer différentes mesures de l’ampleur du risque perte d’autonomie sont maintenant accessibles : des tables de mortalité prospectives pour la population jamais confrontée à une perte d’autonomie, des lois d’incidence et des lois de survie en dépendance.

Informations, programme et inscription ici

Filed under: Non classé